Bienvenue sur le site de Joan Pinchu, Chaman de France et d’ailleurs !

essai3.

Je te dis !
Le chamanisme est une voie de sagesse
Une voie de simplicité
Une voie dans laquelle on se guérit de la vie
Une relation privilégiée avec la nature
Une relation privilégiée avec les esprits
Où, connaître, c’est expérimenter
Où, rien n’est jamais acquis
Où, le chemin commence aujourd’hui
Où, je suis toujours un enfant
Où, je suis toujours émerveillé
Chamaniser, c’est aimer.                                                       Chamaniser, c’est donner sans restriction, ni condition
Chamaniser, c’est aimer la vie                                                           Chamaniser, c’est respecter l’autre, les autres, la vie sous toutes ses formes

.

Mise au point sur le chamanisme

Le chamanisme est une nature intrinsèque à l’être humain. Depuis les origines de l’homme sur terre et jusqu’à la fin de l’espèce humaine, le chamanisme sera présent qu’on le veuille ou non.

Sagesse multimillénaire, il a survécu aux totalitarismes religieux et politiques : il a survécu aux grandes religions, au bouddhisme, au communisme et il survivra au capitalisme.

Mais qu’est ce que le chamanisme ?
Si on ne peut le décrire véritablement avec des mots, on peut dire qu’il s’agit d’un mode d’être qui privilégie une relation harmonieuse avec la nature et tout ce qui en fait partie.
La vision chamaniste amène une attitude respectueuse des éléments naturels : terre, ciel, pierres, arbres, plantes, animaux, étoiles, etc … Cette même manière d’être s’établit dans la relation avec les esprits et le monde subtil.

Il s’agit de maintenir une harmonie entre l’homme, le monde naturel et le sacré.

Le chamanisme n’est ni une religion ni une philosophie. C’est une expérience personnelle intime avec l’univers, ses forces et la conscience. Conscients que nous sommes des êtres naturels, donc faisant partie même de cette nature, cela amène à comprendre que si l’on agresse la nature, c’est soi même que l’on agresse. Il s’agit de ne pas imposer ses aberrations humaines à la nature, donc à la vie, mais plutôt d’être en symbiose avec elle. Le chamanisme ne peut donc en aucun cas être une hiérarchie, un dogme à imposer à autrui.

Les mots clefs du chamanisme sont : respect, authenticité, sacré, grand mystère, expérience de connaissance, vision, amour, beauté, chants, vibrations, extase, équilibre, échange, communication.

Le chaman ou la chamane est l’intercesseur entre les êtres humains et le monde naturel et surnaturel. C’est pourquoi la plupart du temps le chaman cumule les fonctions de : confident, prêtre, artiste, voyant, guérisseur. Il était le garant de la cohésion de la société et de sa survie. Il est le dépositaire des mythes, symboles, de la tradition et de la connaissance.

Être chaman implique une perception lucide du monde et de l’humain, une force d’esprit, un grand cœur.

Nous sommes tous les enfants de la Terre-Mère et du Père-Ciel. Nous devons être les gardiens de la Terre et la transmettre de la plus belle façon aux générations futures.

Le chaman ne croît pas : il sait !

Le principe essentiel du chamanisme : expérimentes et tu sauras !

Mais, pour l’essentiel le chamanisme est un chant d’amour à la vie et à l’humain.

 

Chamanisme : notre passé, notre avenir ?

Si je titre cet article « Chamanisme : notre passé, notre avenir ? », ce n’est point par confort intellectuel mais plus par un sentiment d’urgence. Il n’est pas question de ma seule destinée mais celle de notre espèce humaine. Est-elle nécessaire au monde ? Chaque jour, une à dix espèces animales disparaissent, pourquoi l’espèce humaine serait-elle plus indispensable qu’une autre ? Je vous laisse méditer sur la question.

Et le chamanisme dans tout ça ?

Je ferais un petit rappel, le chamanisme est né avec l’espèce humaine, n’en déplaise à certain. N’importe quel chaman de n’importe qu’elle tradition et culture est capable d’être ému devant les peintures de Lascaux (pour ne citer qu’elles). Cette émotion, née à la fois de la compréhension de l’œuvre et de l’acte, de sons sens, mais plus encore de par la reliance au cœur.

Le chamanisme est l’ancêtre de la psychothérapie, de la médecine, de l’art, de la philosophie, de la religion et de bien d’autres choses.

Et d’aucun aujourd’hui de s’ériger en savant ou en détenteur d’un savoir tout en ayant le plus grand mépris pour les anciens qui lui ont pourtant tout donné.

Le chamanisme est la plus grande sagesse des millénaires anciens et la plus grande sagesse d’aujourd’hui.
Et si nous restons sourd, à ce que les anciens nous ont légué avec beaucoup d’amour, c’est notre destin que nous hypothéquons et nous interdisons tout futur aux nouvelles générations !

Ce n’est plus l’heure à des débats idéologiques, eux-mêmes reflets de notre personnalité, de notre vécu. La seule issue est de dépasser l’individualisme, de se rappeler que nous faisons partie d’un même tout.

Notre civilisation est caractérisée par l’individualisme, par une structure en pyramide.
En haut de cette pyramide, le Grand Prédateur, celui qui vampirise toutes les forces vives, les matières premières de la planète, les libertés, la pensée, les richesses physiques, émotionnelles, intellectuelles, psychiques, spirituelles à des fins uniquement d’accaparement et de pouvoir.
À chaque étage de cette pyramide, se trouvent des personnes qui égoïstement pensent qu’en partageant une miette de ce pouvoir, elles « pourront s’en sortir et vivre largement sur le dos d’autrui », nous trouvons là beaucoup d’hommes politiques, de journalistes, chefs d’entreprises, chefs religieux, d’artistes corrompus, de fonctionnaires zélés prompts à agir tels des vigiles, etc…
Car beaucoup pensent qu’en servant le pouvoir, ils pourront justement se servir, être servi. Mais ces incultes opportunistes, oublient les leçons de l’histoire.

Il est aisé de comprendre que ce système n’est pas viable, car déconnecté de la vie.

Le futur réside dans le principe du Cercle médecine. Car le cercle est à la fois le moyen d’équilibrer les forces du monde, le reflet de l’univers, et un fabuleux moyen de permettre aux énergies de circuler. Car qui dit circulation des énergies, dit circulation de la vie. Le principe du cercle permet l’inclusion au contraire de l’exclusion et d’intégrer toutes les fonctions, comme toutes les personnes quel que soit leur degré d’évolution.

Aujourd’hui en France et dans le monde, le chamanisme est à la mode, terrain de chasse des ethnologues, pharmaciens, biologistes, psychanalystes, laboratoires pharmaceutiques, psychothérapeutes; plus quelques opportunistes cherchant « un créneau commercial », chacun ayant des intentions plus ou moins honnêtes, et même quand elles sont honnêtes, elles ne sont pas exonères de conséquences néfastes.
En dehors des aspects mercantiles, quelle compétence ont ces acteurs pour juger du commerce d’avec les Esprits.

En ces temps liberticides, le chamanisme, anarchisant, ne peut être toléré.
À toi, citoyen de ce monde, je te dis : ne laisses personne disposer de ta vie, de ton corps, de ton âme, de tes relations, de tes rêves.

En tant que chaman, je te dis sois vivant ! Ne te laisses plus abuser par l’artificiel et le mensonge. Il est temps de te réapproprier tes vrais besoins, tes vrais désirs, ta vie.

L’heure est urgente, l’univers se transforme et nous avec. La nature ne supporte plus nos errements et le fait savoir, la folie humaine nous entraîne vers le chaos et l’autodestruction.

S’asseoir en cercle sur le sol (la Terre-Mère), en cercle autour d’un Feu sacré est un acte puissant empreinte de sagesse. C’est aussi un acte chamanique, un acte de pouvoir, car il nous permet de « poser le temps » et non de le subir.
Ce premier acte te fait entrer dans le cercle de vie, le cercle de sagesse, il est le premier pas vers la vraie vie.

Entres ! tu es le bienvenu !
Que tu sois beau, que tu sois moche, que tu sois savant, que tu sois inculte, que tu sois connaissant ou néophyte , que tu sois homme, ou femme, enfant ou adulte, que tu sois fou ou sain d’esprit etc…
Seules comptent ton intention et la voix de ton cœur.