Le bâton chamanique

Le chaman possédera avec un bâton médecine l’expression de son expérience, de sa capacité à voyager a travers les mondes, de sa capacité à dialoguer avec la nature, la vie, la mort et les esprits. Ce bâton est médecine parce qu’il est chargé de puissance spirituelle. Ce bâton est alors un instrument de médecine, il est le cheval, le soutien du chaman dans ses chants, ses voyages, la médecine, la divination, la magie, l’exorcisme.

Au départ du chemin initiatique, le bâton sera l’expression de la direction initiatique, mais au fur et à mesure, des cérémonies et des pratiques ; il gagnera en puissance et renforcera la puissance du chaman, quitte à le soutenir en cas de besoin.

Bien entendu, l’apprenti chaman devra confectionner lui-même son bâton. Tout d’abord il lui faudra “rencontrer” son bâton. Ce sera peut-être au cours d’une cérémonie, d’une expérience personnelle, il sera en cela aidé par une rêve ou une vision. Le morceau de bois aura peut-être une singularité physique et spirituelle ou bien encore une histoire particulière. De même, la connaissance de la magie végétale indiquera une énergie particulière choisie par le chaman. Ce bâton sera reçu d’une manière chamanique et quelque chose sera déposée dans la nature par respect pour l’équilibre de la vie.

La biographie chamanique de l’homme médecine ou de la femme médecine se retrouvera dans l’ornementation du bâton. S’y inscrirons aussi, ses capacités particulières et ses médecines.

Le bâton médecine devient ainsi un objet sacré qui fait l’objet de toute l’attention et du respect du chaman en tant qu’alter ego de son âme. C’est pour cela que les matières qui y sont attachées sont nobles et le plus sauvage possible. Car ce qui est domestiqués, élevés ou cultivés possède moins de forces que ce qui est libre.

Ce bâton accompagne le chaman dans son expérience spirituelle, il en est en quelque sorte le témoin vivant