L’offrande

La vision chamaniste est celle de l’unité de la création dont l’homme fait partie intégrante, ce qui implique le respect de toute chose.

Par exemple ne prendre dans la nature que ce qui est nécessaire avec le souci de ne pas détruire.

Lorsque l’on cueille une plante, il est de règle de laisser quelque chose en échange et de remercier.

L’offrande peut être un peu de tabac, quelques grains de maïs ou d’encens, des crins de cheval ou de bison ou comme les anciens européens : un peu de miel.

Pour les lieux sacrés : une source, un bosquet, un arbre, une pierre particulière, un amas de pierres, etc…  on peut faire une offrande d’eau ou d’un liquide correspondant à sa culture : rhum, bière, hydromel, lait de jument fermenté, du tabac, un morceau de tissu d’une couleur symbolique.

Mais ce peut être une « chose » qui a un sens pour son geste.

L’offrande est un signe de respect, de remerciement, de reliance.